Quels filtres photos utiliser ?

A quoi servent-ils? Comment et quand s’en servir? Vous le saviez peut-être, il existe de nombreux types de filtres à visser sur vos objectifs  :  U.V, polarisant, protecteur, N.D et j’en passe. Mais à quoi servent-ils? Dans quel cas les utiliser et pour quel rendu? Est-ce vraiment utile? Comment les choisir? Autant de questions auxquelles je vais essayer de répondre. C’est parti!

1. filtre U.V ou filtre protecteur?

On commence par un filtre qui fait débat… Certains le trouve complètement inutile, voire pire : il dégraderait la qualité de la photo (manque de piqué par exemple). D’autres le trouve absolument essentiel! Alors pourquoi un filtre U.V? 

Comme son nom l’indique le filtre U.V filtre les ultraviolets, mais est ce vraiment utile? Oui et non… Aujourd’hui ces filtres ne sont plus très utiles dans le sens où les capteurs et les lentilles des objectifs ne sont plus sensibles aux U.V. En revanche, si vous photographiez toujours sur du reflex argentique il peut s’avérer très utile pour protéger la pellicule des U.V. Mais dans le cas contraire, pourquoi l’utiliser? Certains s’obstinent à penser que filtrer les U.V c’est toujours mieux que de ne pas le faire, d’autres l’utilisent uniquement pour protéger la lentille extérieur de l’objectif.

Effectivement, protéger votre caillou peut s’avérer très utile après s’être fait quelques frayeurs… Le filtre protégera la lentille de toutes les petites agressions extérieures. Ça ne le rend pas étanche pour autant! Mais alors dans ce cas autant prendre un filtre protecteur et non pas un filtre U.V, et de bonne qualité! L’équation est simple : rajouter une couche devant l’objectif ne peut que dégrader la qualité. Ce serait bête de visser un cul de bouteille sur un Nikon 400 f/2.8 non? C’est bien sûr valable pour tous les types de filtre…

Le mieux restent de ne pas en mettre. Chacun voit midi à sa porte, je suis partisan du bon vieux pare soleil qui, en plus du soleil protège la lentille en cas de petite chute.

2. Le filtre polarisant

Contrairement aux filtres précédents, le filtre polarisant ne fait pas de figuration. Il a une réelle utilitée et un réel impact sur votre photo. A utiliser en connaissance de cause! Comme son nom l’indique le filtre polarisant va filtrer les photons par polarité.

Pour faire simple : La lumière visible est composée de photons. Ces photons ont plusieurs caractéristiques : leur longueur d’onde (déterminant la couleur), leur position et leur polarité (pour mieux comprendre, vous pouvez assimilez la polarité à un angle). La lumière du soleil ou d’une ampoule classique n’est pas polarisée. l’orientation du champ électrique est alors aléatoire d’un photon à l’autre, autrement dis, ça va dans tout les sens!

En revanche un reflet à la particularité de polariser les photons. C’est dans ce cas que notre filtre polarisant aura toute son utilité! Vous l’avez compris, il va permettre de supprimer tout ou partie des reflets dans les photos. Enfin, le filtre polarisant aura également pour effet de saturer légèrement les couleurs.  

A gauche : Sans filtre polarisant, A droite : Avec filtre polarisant

2.1 Comment l’utiliser et lequel choisir? 

Son utilisation n’est vraiment pas compliquée. Optez pour un filtre dit « circulaire » permettant de le tourner et donc de choisir l’angle de filtrage des rayons lumineux. Un filtre « slim » est un plus pour les objectifs grand angle, il évitera autant que faire se peut le vignettage à courte focale. Comme pour le filtre protecteur, ne lésinez pas sur sa qualité. Si vous vissez un filtre bas coût sur un bel objectif, vous perdrez toutes ses vertus (de l’objectif ! :–).

Enfin, ce filtre à tout de même un effet négatif : le manque de lumière. Vu qu’il ne laisse pas passer un certain nombres de photons, moins de lumière arrive sur le capteur et il faudra donc s’adapter! Augmenter les ISO, ouvrir le diaphragme, diminuez la vitesse.. A vous de voir suivant la situation. 

Enfin… Je dis effet négatif mais suivant les situations la diminution de lumière peut être un avantage, c’est d’ailleurs ce que font les filtres N.D.

3. Le filtre N.D (densité neutre)

Encore une fois, il suffit de se référer à son nom pour essayer de comprendre son fonctionnement et donc son utilité. On appel cela un filtre à Densité (densité de gris du filtre) Neutre (qui n’a pas d’impact sur les couleurs). Ce filtre va donc réduire la quantité de lumière atteignant le capteur.

3.1 Pourquoi l’utiliser?

Dans 90% des cas ce type de filtre est utilisé pour la réalisation de poses longues (de jour bien sûr). Il est très simple la nuit d’effectuer des poses longues du fait que la lumière soit très faible. Mais la question se pose sur la réalisation de poses longues de jour. Une fois la sensibilité ISO réglée au minimum, le diaphragme fermé au maximum, difficile de rester ouvert 5 secondes sans avoir une photo complètement sur-exposée… Le filtre à densité neutre est donc utilisé dans ce cas.

3.2 Quel filtre utiliser?

Tout dépendra de la densité dont vous avez besoin. Outre les filtres à densité variable, les autres filtres sont nommés de façon à connaitre le coefficient multiplicateur d’augmentation du temps de pose.

Ex: le filtre ND2 augmentera le temps de pose de 2x, le ND8 de 8x le ND 400 de 400x etc…

Si vous vissez un filtre ND400 sur une photo correctement exposée à 200 ISO f/8 et 1/400s alors vous retrouverez votre exposition à 200 ISO f/8 et 1s.

Pose longue de jour, photo Stéphane Larroque

 

Pose longue de jour, photo Stéphane Larroque

Vous pouvez visiter la magnifique galerie photo de Stéphane Larroque à l’adresse : http://www.stephane-larroque.com/. Sa galerie regorge de poses longues.

J’espère que cet article vous a été utile, il existe de nombreux autres filtres dont je n’ai pas parlé mais dont l’utilisation est moins courante (Infrarouge, coloré, close-up…).

A bientôt sur le blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *