Qu’est-ce que la profondeur de champ (PDC) ?

Dans beaucoup de mes articles j’explique certaines prises de vues en utilisant un bon nombre de termes techniques. 

Afin que tous les lecteurs puissent comprendre il m’a paru important d’expliquer certain de ces termes. Je vais aujourd’hui m’attaquer à la profondeur de champ, plus communément appelé PDC par fainéantise 🙂


1. Qu’est ce que la PDC?

La profondeur de champ fait partie des bases à maîtriser. Il s’agit de la zone de netteté d’une photo. Plus la profondeur de champ sera grande, plus les éléments situés devant et derrière la zone de mise au point seront nets. Au contraire, plus la profondeur de champ sera faible plus les éléments situés devant et derrière la zone de mise au point seront flous. Une faible profondeur de champ rend un effet de flou très artistique et permet de faire ressortir une partie importante de la photo. Plus rapide et plus efficace qu’un discours voici deux exemples:

 
Ouverture : f/1.8 faible PDC
Ici, la MAP (mise au point) est bien sûre faite sur la fleur car elle est le sujet principal de la photo. La PDC est très faible, on voit que l’arrière plan est complètement flou ainsi que les quelques feuilles du premier plan.

 
Ouverture : f/22 grande PDC
Au contraire sur la photo de droite la profondeur de champ est très grande. En plus du sujet principal on peut voir l’arrière plan ainsi que les feuilles du premier plan. On comprend donc maintenant l’utilité de maîtriser la PDC pour des sujets proches comme celui-ci. L’arrière plan est souvent disgracieux d’où l’intérêt d’utiliser une faible PDC.





2. Comment maîtriser la PDC?

Maintenant que vous savez ce qu’est la profondeur de champ et que vous n’avez qu’une hâte : aller prendre des photos, il faut savoir comment contrôler cette PDC pour obtenir l’effet désiré.

Si vous avez lu la légende des deux images précédentes vous avez remarqué qu’une valeur différait. Ils ‘agit de l’ouverture, appelé aussi diaphragme. Le fameux mode « A » sur les appareils photos… 

La profondeur de champ se calcule en fonction de plusieurs paramètres. Globalement, si on ignore quelques facteurs on peut dire que plus le diaphragme sera fermé (f/16, f/22…) plus la profondeur de champ sera grande. Au contraire, plus le diaphragme sera ouvert (f/1.8, f/2…) plus la profondeur de champ sera faible.

De quoi dépend la PDC?

Mais la profondeur de champ dépend en réalité de beaucoup plus de paramètres, elle dépend de :

  1. La longueur de focale utilisée (en mm)
  2. L’ouverture (comme on vient de le voir)
  3. La distance de mise au point (distance entre l’appareil et le sujet)
  4. La taille du capteur

Par exemple  : plus on se rapproche du sujet (la distance de mise au point diminue) plus la profondeur de champ sera faible pour une même valeur d’ouverture. Pour une même distance, plus la focale sera grande, plus la profondeur de champ sera faible.

En macrophotographie, en plus des facteurs précédents, le calcul de la profondeur de champ tient compte du grandissement. Plus celui-ci est important plus la PDC devient faible et compliquée à gérer.

Macrophotographie avec une PDC millimétrique

Avant d’écrire cet article je voulais vous faire une application permettant de calculer la profondeur de champ en fonction de tous ces paramètres. Et puis finalement j’ai changé d’avis… Pourquoi? Pour plusieurs raisons, tout d’abord rien ne remplacera le test terrain. Finit le temps de l’argentique où on gâche une pellicule pour des essais ratés. Faites vos essais!! Passez en mode « A » (priorité ouverture), réglez votre ouverture, regardez le résultat et essayez de faire le lien entre cet article et vos résultats. Ensuite, si vous voulez tout de même calculer la profondeur de champ vous trouverez une pléthore de formules sur internet. Toutes aussi différentes les une que les autres… Je vous laisse le plaisir de les essayer.

3. Conclusion

Attention tout de même, agir sur la PDC va fortement influencer la luminosité de votre photo (à temps de pose constant)! Plus vous fermerez le diaphragme moins de lumière pourra toucher le capteur. Il faudra donc baisser la vitesse d’obturation, ce qui risque au final de donner une photo floue si les conditions lumineuses sont mauvaises.

Diaphragme fermé

 

Diaphragme ouvert

Il arrive donc parfois que l’on ai besoin d’agir sur l’ouverture non pas pour gérer la PDC mais pour gérer la luminosité. Si elle est faible, on aura tendance à utiliser une grande ouverture (f/1.8, f/2). Dans ce cas là, on pourra agir sur la PDC en s’intéressant aux autres facteurs vus précédemment.

Enfin, je cite ici des grandes ouvertures (f/1.8). Seul certains objectifs le permettent ne cherchez pas trop longtemps pourquoi vous n’arrivez pas à régler cette valeur sur votre boitier en mode A ou M si votre objectif à une plage d’ouverture minimum de f/3.3 – f/5.6 :-).

2 thoughts on “Qu’est-ce que la profondeur de champ (PDC) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *