Conseils et astuces pour photographier un feu d’artifice

Photographier un feu d’artifice n’est pas chose facile. Quel amateur curieux n’a jamais essayé avant de se retrouver avec des photos floues, sombres ou sur-exposées?   Avant de vous dire que c’est de la faute de votre matériel, voici quelques conseils pour réussir à photographier les feux d’artifices. En parlant de matériel, un minimum s’impose. Si vous partez avec un simple compact dans la poche ou votre smartphone, c’est perdu d’avance ! (Je ne dis pas qu’on ne peut pas y arriver avec un compact, je dis que ça ne suffit pas… ).

 

1. Le matériel nécessaire

Équipez vous donc de votre appareil photo, un reflex n’est pas obligatoire. De plus en plus d’appareils photos compacts permettent  de débrayer les modes automatiques. Le deuxième accessoire IN.DIS.PEN.SABLE est un trépied.  Si vous n’en avez pas, trouvez un moyen de stabiliser votre appareil photo ou rangez le. Quoi qu’il arrive vous ne pourrez pas réussir une photo de feu d’artifice à mains levées. Pour rappel, le peu de lumière entraîne un temps d’ouverture assez conséquent qui rendrait votre photo floue au moindre mouvement de votre appareil photo. Si vous ne comprenez pas pourquoi, je vous invites à lire cet article avant de continuer : Les notions de bases en photographie. Une télécommande pour déclencher à distance est un plus. Elle permet d’éviter de bouger le boitier lors de la prise de vue. 

 

2. La prise de vue

Photographier un feu d'artifice

Vous auriez beau avoir suivi les meilleurs conseils trouvés sur internet  ce blog, vous ne réussirez pas de belles photos sans bon emplacement. C’est un choix stratégique. Renseignez vous sur la région, sur les points de vues du feu que vous voulez photographier. Être tranquille pour photographier, sans être tassé dans la foule est un luxe! Si vous ne connaissez pas de bon points de vues, arrivez tôt pour vous placer au meilleur endroit. Mais attention, ne pensez pas qu’au feu d’artifice, tous les autres éléments autours apparaîtront dans la photo, faites en sorte d’avoir un bel arrière plan pour composer votre photo.

 – Réglages techniques

Passons maintenant aux réglages techniques. Ces réglages sont valables aussi bien pour photographier avec un compact qu’avec un reflex, à condition qu’on puisse débrayer le mode automatique. Avis aux utilisateurs de compacts et aux flasheurs invétérés : Coupez votre flash, ça ne sert à rien !

Commencez par fixer votre appareil sur votre trépied. Cadrez à l’avance votre photo pour éviter de le faire pendant le feu. Une fois posé, débrayez la mise au point et réglez la sur l’infini. N’utilisez pas le mode automatique, l’appareil aura beaucoup de mal à la déterminer et si il y arrive, le feux sera terminé . Choisissez une sensibilité ISO la plus basse possible, mieux vaut privilégier le temps d’ouverture quand on est stable et qu’on a le temps. Attention particulièrement pour les compacts de ne pas être en sensibilité ISO automatique. Si vous avez un stabilisateur d’image, sur l’objectif ou directement sur le boitier, désactivez le.

Enfin, utilisez le mode manuel afin de choisir vous même l’ouverture et la vitesse d’obturation. C’est le couple le plus délicat à trouver lors de la prise de vue. Une ouverture autour de f/9 me semble correct, quant à la vitesse elle variera en fonction du feu d’artifice. Généralement entre 2 et 5 secondes. Plus les fusées du feu seront lumineuses plus vous devrez fermer votre diaph. Ou au contraire, diminuer la vitesse, mais fermer le diaph permet de garder une vitesse assez lente de l’ordre de la seconde afin d’avoir toute la trajectoire de la fusée.

Si vous avez une télécommande, utilisez là pour déclencher. Afin de composer joliment votre photo, vous pouvez également régler une vitesse de l’ordre de 30 secondes et cacher votre objectif entre chaque fusée avec un morceau de carton opaque par exemple. Pensez également à cacher l’oeilleton dans le cas des viseurs optique pour éviter que la lumière ne rentre. Mais attention à ne pas faire bouger votre appareil photo!

A vous de jouer !

Méfiez vous également de la fumée dégagée par les fusées. L’idéal c’est quand il y a un peu de vent, celle ci se disperse rapidement. Dans le cas contraire elle vient vite polluer les photos comme vous pouvez le voir sur les photos de cet article.

Pour finir, shootez toujours en RAW, le reste n’est qu’une question d’entrainement 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *