Comment réussir une photo de goutte d’eau

Comme promis dans l’article précédent je vais essayer de vous transmettre quelques informations techniques pour réaliser vos premières photos de gouttes d’eau. 


Ce sont des bases, vous pourrez bien entendu par la suite améliorer cette technique et proposer les vôtres en commentant cet article.

 


1. Préparation de votre matériel


  • Un Boitier numérique 
  • Un Objectif macro convient parfaitement
  • Un Flash externe (facultatif mais très pratique)
  • Un trépied
  • Quelques ustensiles de cuisine (plats, assiettes, bols etc…)
  • Une pipette ou un robinet pour le goutte à goutte (ou encore une bouteille d’eau avec un bouchon percé fera l’affaire)
  • Quelques feuilles colorées, du papier cadeau par exemple.

L’idée est donc d’installer un dispositif de goutte à goutte. Remplissez un récipient transparent d’eau (un bol par exemple) à ras bord. Pour le fond coloré,  la couleur de l’eau et des reflets placez une feuille coloré dessous votre bol et tout autour. Du papier cadeau ou une feuille de magazine très colorée fera l’affaire. Vous pouvez utiliser une pochette transparente pour protéger votre papier de l’eau. Installer votre appareil photo sur le trépied à hauteur du point d’impact entre la goutte d’eau et le liquide dans le bol.

2. La prise de vue


Il faut d’abord faire la mise au point. Pour cela, petite astuce : faites couler votre goutte à goutte et placer un objet au niveau du point d’impact de la goutte d’eau. Une pointe de couteau par exemple. Faites votre mise au point sur la pointe de couteau puis débrayer votre autofocus en mode manuel. N’y touchez plus!

Une fois la mise au point faite il faut choisir le bon rapport entre vitesse et ouverture pour figer la goutte d’eau. Pour cela plusieurs solutions s’offrent à vous.

  • Si vous disposez d’un boitier numérique et d’un Flash externe. Vous avez donc la possibilité de le synchroniser pour les haute vitesses et ainsi, pour certains flash, shooter jusqu’à 1/8000s. Certes vous n’avez pas besoin d’utiliser une telle vitesse pour figer la goutte d’eau, c’est un exemple 🙂 Attention cependant si vous utilisez cette technique à la lumière très dure du flash, pensez à utiliser un diffuseur.
  • Si vous disposez d’un boitier numérique sans flash externe vous pouvez utiliser votre flash intégré. La vitesse de synchro étant souvent aux alentours de 1/250s. Sinon il vous reste la solution de monter en ISO, pas trop toute de même pour éviter le grain…

Si vous utilisez le mode S, veillez tout de même à contrôler votre profondeur de champ. Enfin, plutôt que des belles paroles, shootez, regardez le résultat et…. recommencez 🙂 C’est à force d’essais que vous trouverez vos marques et vos réglages. Pour infos, Martin Waugh, l’auteur du site Liquid sculpture dit faire plus de 100 photos avant d’en garder une.

Ah oui, je n’ai pas précisé, mais si vous avez une télécommande pour déclencher votre obturateur n’oubliez pas de l’utiliser, cela évitera de faire bouger votre boitier lors de l’appui sur le bouton et donc de devoir recommencer la mise au point…

N’hésitez pas aussi à varier les liquides utilisés. Le lait par exemple réfléchi beaucoup plus la lumière qu’une goutte d’eau et de par sa densité plus grande donne des résultats différents. Vous pouvez aussi vous amuser à faire apparaître des objets situés derrière la goutte d’eau comme sur la photo ci-contre.

4 thoughts on “Comment réussir une photo de goutte d’eau

  1. bonsoir j aurais voulus savoir comment on pouvait augenter la vitesse quand il y a le flash interne de l appareil photo il me semble que c ‘est pas possible . merci par avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *